C’est cher, 70 livres au XVIIIe siècle ?

50_livres_tournois_typographiées_et_datées_du_2_Septembre_1720

Ça fait une belle bibliothèque.

Pour savoir si une monnaie est chère, il faut surtout regarder le coût de la vie. Cette somme de 70 livres n’aura pas la même valeur entre un négociant de La Rochelle et un esclave des Antilles.

Pour commencer, la livre est une monnaie de compte utilisée en France de 781 à 1795, elle sera ensuite remplacée par le franc (dont on parle ici). Il y a eu plusieurs sortes de livres, tournois ou parisis, jusqu’à la seule utilisation de la livre tournois.

En 1667, la livre équivaut à peu près à 11 euros de 2010. Un autre indice des coûts de la vie à cette époque estime que la livre du XVIIe siècle vaut entre 32 et 16,6 euros, et 10 euros au moins à partir du XVIIIe siècle.

Par exemple, entre deux années 1788 et 1789, une livre vaudrait entre 10 et 8,6 euros, ce qui montre que la monnaie fluctue, d’une part celle de l’époque, et aussi l’euro entre 2007 et 2010.

D’autres sources placent la livre de 1785 à 2,56 euros. Il est donc très compliqué d’avoir des conversions parfaitement fiables et efficaces – nous ne pouvons simplement qu’avoir une idée imprécise de la valeur de 70 livres. Entre 700 et 160 euros du XVIIe au XVIIIe siècle.

Concrètement, quel est le coût de la vie au XVIIIe ? On estime qu’un cuisinier gagne 950 livres par an, un laquais 540 livres, un jardinier 400 livres. Un ouvrier journalier, peu qualifié, gagne une livre par jour, un ouvrier qualifié le double. Un fermage complet coûtait 100 livres par an, un lit parfaitement équipé 10 livres, un agneau et une brebis 5 livres, une vache et un veau 40 livres.

Durant l’esclavage, le prix moyen d’un esclave baisse en raison de l’arrivée massive des navires négriers. On estime que l’esclave coûte entre 500 et 2000-2500 livres, le prix peut changer selon sa constitution et sa condition physique. Ainsi que la valeur de la monnaie dans les colonies, différente de celles des métropoles.

L’esclave pouvait donc acheter sa liberté à 70 livres, une petite somme pour un travailleur français, mais une somme importante pour un travailleur dans une plantation…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s